La pédagogie Montessori est une approche de l’éducation qui permet aux enfants d’évoluer en toute autonomie. Dans mon précédent article (10 façons de pratiquer la pédagogie Montessori sans matériel), je vous parlais du fait d’aménager l’environnement de l’enfant de sorte à ce qu’il puisse réaliser les actions au quotidien, tout seul. Au-delà de l’autonomie, la pédagogie Montessori nous offre la possibilité de (re)trouver le calme et la sérénité dans notre quotidien. En effet, l’environnement influe beaucoup sur le comportement de l’enfant. En modifiant l’environnement, nous pouvons donc offrir aux enfants l’enrichissement et la stabilité dont ils ont besoin pour gagner en sérénité .Voici 5 pistes pour y parvenir !

1- Ranger et structurer son espace

Chaque chose à sa place et une place pour chaque chose ! L’enfant a besoin d’ordre et de structure pour évoluer en toute harmonie. Pensez à ranger dès que nécessaire l’environnement de l’enfant, l’accompagner pour qu’il apprenne à ranger par lui-même en lui montrant où se rangent les choses, et toujours positionner les objets au même endroit. Cela créera chez lui des « repères fixes » qui aideront à construire sa sécurité intérieure. De l’ordre extérieur naît l’ordre intérieur : un environnement rangé l’aidera donc à se structurer !

2- Mettre les objets du quotidien à sa hauteur

Dans des étagères, des meubles bas ou des bacs de rangement, rangez tous les objets dont il a besoin au quotidien à sa hauteur… et faites disparaître (ou montez) les objets fragiles/dangereux auxquels vous ne voudriez pas qu’il touche. En évitant ainsi qu’il n’ait à vous demander de l’aide, l’enfant développera son autonomie et ses compétences à se débrouiller seul.

3- Laisser évoluer l’enfant grâce à la motricité libre

Lorsque, très jeune, un enfant est habitué au lit bas, à l’absence de parc, de chaise haute, de trotteur ou de transat, il développe une confiance en ses capacités physiques, et donc une grande autonomie. Beaucoup de difficultés durant les repas, les jeux, l’endormissement ou le repos seront ainsi évitées. Dès la naissance, vous pouvez proposer aux enfants des lits bas, un espace de jeux ouvert et sécurisé, une petite table et une petite chaise pour manger tout seul (et avant, les bras du parent ou de l’éducateur).

4- Lui donner des objets qui cassent

Dans un environnement Montessori, l’enfant est entouré, très jeune (dès 18 mois) d’objets en verre ou en porcelaine. S’il fait tomber un objet en plastique, il ne se produit rien. Mais s’il est en verre ou en porcelaine, il se brise. Cela arrivera logiquement et impactera l’enfant : il développera un respect pour les objets qui l’entourent et, petit à petit, sera capable de faire attention à préserver son environnement.

5- Installer l’harmonie dans l’environnement

Comme pour un adulte, il est plus agréable pour un enfant d’évoluer dans un environnement harmonieux : harmonie des couleurs (une seule couleur plutôt que des couleurs multiples), sobriété (l’uni plutôt que les motifs), le minimalisme (trier, faire des lots, donner, plutôt que de garder tous les jouets en une fouillis indescriptible), l’esthétique (de jolis tableaux, des plantes, des bouquets de fleurs), de la sérénité (le calme et le silence plutôt que la musique ou la télé en bruit de fond), des matières nobles (jeux en bois plutôt que jeux en plastiques bruyants)…

Et maintenant, à vous de jouer!