Il y a quelques temps je vous parlais des stratégies d’introduction des Loose parts. Je vous annonçais déjà cet article, qui va vous parler de rangement.

Et même si vous n’avez pas de Loose parts chez vous ou dans votre établissement, je parie que vous rencontrez (parfois, souvent) la difficulté suivante : les enfants sortent tout, et ont du mal à ranger. Alors voici 15 astuces pour aider les enfants à ranger.

J’ai souvent remarqué dans des établissements Montessori une différence flagrante entre l’espace « travail » (Montessori) et l’espace « jeux » (lorsqu’il y en avait un). Le premier, calme, ordonné, agréable, était souvent à l’opposé du deuxième, bruyant, en bazar, chaotique. Les enfants étaient souvent plus excités, plus agressifs même parfois, dans ce second espace. Et toujours la même problématique : le rangement.

Avant de vous donner des pistes concrètes pour aider vos enfants à ranger leurs Loose parts (ou n’importe quel autre jeu), il me semble important d’expliquer cette différence entre les deux environnements précités. En effet, ces différences ne sont pas dues aux enfants ou au matériel… mais bien souvent aux règles que l’adulte met, ou pas, en place.

Dans un environnement Montessori, quelques règles importantes sont à l’origine de ce calme, de cet ordre et de cet ambiance si agréable :

Astuce 1: L’enfant prend le matériel qu’il souhaite, l’utilise autant de temps qu’il veut… et le range une fois son activité terminée.

Astuce 2: Pour prendre une nouvelle activité, il est invité à ranger d’abord la précédente. Ainsi, il n’y a pas une dizaine de choses à ranger en fin de séance, les activités sont rangées au fur et à mesure qu’elles sont utilisées

Astuce 3: L’enfant est libre de s’adonner à son activité sur une table ou au sol, sur un tapis, mais il est invité à marcher lentement et à respecter le matériel (voir mon article sur « grâce et courtoisie »).

En fait, cela me « hérisse le poil » lorsque j’entends ou que je lis que les enfants « vont en Montessori ». Comme s’il y avait une « salle Montessori » et une « salle non Montessori ». C’est très fréquent… et c’est à mon sens l’origine du bazar, du chaos, du bruit…

Ce que j’essaie de dire, c’est que peu importe finalement le matériel qui se trouve à l’intérieur d’une pièce, le plus important sont les 3 règles citées plus haut. Que vous ayez du matériel Montessori, des Loose parts, des jeux « traditionnels »… on s’en moque :

Astuce 4: Appliquer ces règles comme ligne de conduite dans votre espace de jeux vous assurera déjà une bonne base pour garder votre environnement un tant soi peu rangé.

En effet, il est beaucoup plus facile de rangement un élément que d’en ranger 10. C’est logique et cela vaut pour nous aussi d’ailleurs. Si nous laissons les enfants « tout sortir », nous leur compliquons ensuite la tâche pour tout ranger. Je parle ici essentiellement d’enfants de plus de 18 mois. Avant cela, il est normal que les enfants se passionnent à tout sortir (Noisette avait d’ailleurs un geste très élégant lorsqu’elle balançait tout derrière l’épaule). Mais à partir de 18 mois (environ !), nous pouvons commencer à demander à l’enfant, petit à petit, de nous aider à ranger, puis de ne sortir qu’un ou deux éléments à la fois.

Si vous avez mis en place des Loose parts, vous allez me dire, à juste titre : oui, mais le plaisir est aussi de « mixer » les éléments entre eux. Absolument ! Mélanger Kappla et billes en verre, pommes de pin et gobelets en carton… cela fait même partie des étapes du développement du jeu. Les trois règles ci-dessus ne suffisent donc pas pour cela. C’est pourquoi je vous propose quelques stratégies à mettre en place pour le rangement.

Cette vidéo contient 4 astuces, saurez-vous les retrouver sans regarder en dessous? 

 

 Astuce 5: Chanter (siffler) en travaillant

Vous pouvez mettre en place un rituel qui consiste à chanter une ou des chansons lors du rangement. Cela donne du cœur à l’ouvrage et rend tout cela plus joyeux.

Astuce 6: En faire une fête

Justement, l’objectif est vraiment de faire du moment du rangement un instant agréable. Ranger est aussi important que travailler/jouer. Ranger C’EST travailler. L’enfant intègre, apprend autant en rangeant qu’en travaillant.

Astuce 7: Donner l’exemple

Si nous trainons des pieds pour ranger, cela risque fort de démotiver l’enfant. Pensez à Blanche Neige qui y met du cœur à l’ouvrage, cela motive les troupes.

Astuce 8: Distribuer les rôles

Thomas, je te propose de ramasser tous les gobelets, Marie je te nomme responsable des pommes de pin, et Julie, tu peux rassembler les billes… Si vous avez plusieurs enfants qui se sont bien amusés et en ont mis partout, répartir les tâches permet à chaque enfant d’avoir une vision claire de ce qu’il a à faire, réduit la tâche (et donc il n’a pas TOUT à ranger) et responsabilise également les enfants (je range même les choses avec lesquelles je n’ai pas joué).

Elle est fortiche cette Blanche Neige n’est-ce pas ? 😊

Voici d’autres stratégies :

Astuce 9: Une place pour chaque chose et chaque chose à sa place

Il est très important de penser à structurer l’environnement des enfants. Si vous voulez qu’ils rangent, il faut qu’ils sachent où ranger. Pour cela, chaque plateau, chaque panier, chaque bac, chaque jeu… doit toujours être à la même place. Ainsi, cela va créer des repères fixes chez l’enfant, et il parviendra mieux à ranger.

Astuce 10: Des contenants organisés

Tous les kappla dans un contenant, tous les Playmobils dans un autre, les pommes de pin auront leur panier et les bouts de bois le leur. Les contenants organisés, c’est-à-dire qui ne contiennent qu’un élément clairement reconnaissable, aident grandement au rangement. Pensez donc à investir en contenants différents et oubliez les malles et autres coffres à jouets qui sont peut-être jolis, mais qui ne peuvent amener que du désordre.

Astuce 11: Des contenants adaptés

De grands contenants pour les grands jeux/ loose parts, de petits contenants pour les petits jeux/loose parts. Cela semble évident, pourtant combien de bacs débordent ? De plus, les enfants sont fascinés par le transport et le transvasement ou l’encastrement d’objets. C’est pourquoi je vous invite à disposer les jeux des enfants dans des contenants : ils contiennent les objets et permettent d’être transportés à leur place initiale.

Astuce 12: De l’espace entre les contenants

Evitez les étagères surchargées et aérez bien vos meubles de sorte à ce qu’il y ait de l’espace entre chaque contenant. Cela favorise la création de repères et de cartes mentales chez l’enfant.

Astuce 13: Accorder suffisamment de temps

Bien souvent, le moment du rangement est « bâclé » : fait en vitesse, il est fréquemment vu comme un temps « mort » entre le moment du jeu et le moment suivant. Faisons-en un vrai moment en laissant à l’enfant suffisamment de temps pour ranger.

Astuce 14: En faire un challenge

Certains enfants fonctionnent au défi. Pourquoi ne pas l’inclure dans nos stratégies de rangement ?

Que ce soit un challenge (qui peut ramasser trois cubes ?), un jeu sous forme « go, stop »… le but est de motiver les enfants et que cela se fasse dans le plaisir.

Bien sûr, avant deux ans, il faut être réaliste sur ce que l’on peut demander à un enfant, mais plus il nous voit faire dans la joie, et plus il fera spontanément également.

Astuce 15: Respecter sa période sensible de l’ordre

Et oui, une astuce hyper importante : naturellement les jeunes enfants rangent. C’est leur période sensible de l’ordre qui s’exprime. L’ordre extérieur amène l’ordre intérieur et vous verrez fréquemment des jeunes enfants ranger. Puis, cela s’estompe. En partie naturellement (après 6 ans), mais aussi en partie lorsque nous ne les laissons pas faire (par peur qu’ils ne se fassent mal, cassent, ou pour aller plus vite). Laisser un enfant ranger lorsqu’il le fait spontanément est une clé essentielle pour les aider à ranger par la suite. Cela va éviter que nous ne brisions un mouvement naturel très structurant pour la suite !