Avez-vous téléchargé l’album de Loose Parts que je vous ai offert hier pour relancer l’intérêt des enfants dans certains apprentissages? 

N’avez-vous pas trouvé ça absolument génial, visuel, esthétique, ludique? 

Les Loose Parts, ces collections de petits riens… enthousiasmantes et captivantes…

Que j’utilise notamment en complément de la pédagogie Montessori pour couvrir tous les apprentissages et stimuler la créativité des enfants. 

Pour la lecture, l’écriture, le calcul, les sciences (vous l’aurez compris donc, en découvrant le carnet). 

Ils ramènent énormément de fun, de couleur, de légèreté… d’enthousiasme

C’est en grande partie pour cela qu’ils fonctionnent. 

Et c’est pourquoi ils fonctionnent aussi très bien avec le matériel Montessori, qui lui est très bien construit, très structuré, très bien pensé, qui permet des apprentissages fluides et beaucoup plus faciles. 

D’ailleurs, c’est encore un point commun avec la pédagogie Montessori: l’intérêt de l’enfant. 

Mais ce que je trouve formidable, c’est qu’ici nous avons une ressource pour stimuler l’intérêt. 

Il m’est arrivé plusieurs fois d’utiliser les Loose Parts pour venir titiller la curiosité d’un enfant…

Puis, lorsque l’enthousiasme était là… sortir un matériel Montessori de ma manche. 

Hier, je vous expliquais que les Loose Parts étaient top pour relancer l’intérêt d’un enfant sur un matériel ou un apprentissage qu’il avait tendance à délaisser. 

Et bien figurez-vous que lorsque les enfants ne vont pas vers un matériel ou un domaine d’activités… 

Les Loose Parts peuvent vous aider à intéresser l’enfant. 
(Plutôt que d’établir des plans de travail ou imposer une activité…)

Pour qu’ensuite ils manipulent le matériel Montessori. 
(Ou pas, si vous utilisez d’autres outils). 

Comment c’est possible? 

Parce qu’ils provoquent l’enthousiasme des enfants. 

On n’attire pas des mouches avec du vinaigre, comme disait ma grand-mère. 
(Et quand on en est encore à proposer des travaux sur feuille, copiés et photocopiés depuis des années… faut pas s’étonner que ça ne fonctionne pas, désolée d’être cash).
 
L’enthousiasme, c’est le réservoir d’énergie pour que l’enfant fasse preuve de motivation et de persévérance. 

Notre rôle au final?

Provocateur d’enthousiasme. 

Réfléchissez-y deux secondes. 

Ce serait comment, chez vous, si vous arriviez à l’être? 

Au niveau des apprentissages? 

Au niveau des jeux? 

Au niveau de la relation? 

Bien sûr, provoquer l’enthousiasme, ça ne suffit pas. 

C’est l’amorce. 

Il va y avoir ensuite d’autres leviers à connaître. 

Mais cette amorce, elle est juste… essentielle. 

Une fois que j’ai compris ça, que j’ai réussi à la maîtriser correctement, cette amorce, mes élèves ont radicalement changé…

Les enfants ont réinvesti du matériel abandonné depuis longtemps.

Ils se sont replongés dans des activités qu’ils boudaient.

Ils ont manipulé pendant des heures, développant leur concentration, leur esprit logique et leur vocabulaire de manière hallucinante.

Ils racontaient des histoires, découvraient des principes comme la gravité ou l’équilibre, mais aussi les propriétés physiques des éléments.

Ils approfondissaient des notions mathématiques, comme la numération, les différentes opérations, les fractions… mais retravaillaient aussi gaiment l’écriture, le graphisme…

Ils se posaient des questions, élaboraient de nouveaux projets, se passionnaient pour des sujets qui me permettaient, grâce aux Loose Parts, d’aller très loin dans les apprentissages (vocabulaire, culture générale, raisonnement mathématique…)

Les Loose Parts ont permis à plusieurs enfants de reprendre le chemin des apprentissages, qui même avec le matériel Montessori étaient compliqués parce qu’ils avaient été un peu dégoûtés, ou préféraient jouer, tout simplement. 

J’ai été tellement… enthousiasmée par les Loose Parts et leurs effets sur les enfants que j’ai voulu partager le plus possible sur leurs bienfaits. 

C’est pourquoi je vous en dis encore plus dans mes mails quotidiens, auxquels vous pouvez vous inscrire gratuitement ici

Positivement,

Victoria