Ma fille grandit, et les coussins sensoriels issus de la pédagogie Montessori pour les bébés (j’ai regroupé plusieurs articles et vidéos ici), cela ne l’intéresse plus depuis un bout de temps. En Maison des Enfants, nous travaillons la discrimination des structures et des surfaces avec la traditionnelle boîte à étoffes (objectifs: mettre en paire puis vocabulaire). En Communauté Enfantine (18-36 mois), c’est-à-dire l’ambiance qui correspond à l’âge de Noisette, nous pouvons aussi mettre en place du matériel pour travailler les matières. Surtout si comme Noisette, votre enfant adore les tissus…

J’ai donc fouiné un peu sur internet et je suis tombée sur le concept des cadres sensoriels. Très simples à faire, j’ai toutefois ajouté la « touche Montessori » en isolant la difficulté. L’isolation de la difficulté est un concept de base de la pédagogie Montessori, et consiste à ne présenter à l’enfant qu’une seule difficulté par activité.

Voyez plutôt: à gauche, un matériel Montessori avec une seule difficulté (encastrer), à droite, un jouet du commerce « similaire », mais comptant plusieurs difficultés (encastrer, les couleurs, les formes, le nombre de trous).

L’isolation de la difficulté a deux objectifs:

  • permettre à l’enfant de se concentrer sur une seule compétence à développer, et donc éviter de se distraire, rester focus et concentré
  • éviter à l’enfant de le mettre en échec

Lorsque j’ai été acheter mon matériel, j’ai donc veillé à respecter le critère de l’isolation de la difficulté, en choisissant des matières dans une couleur, et dans des nuances assez proches. J’ai pris du gris car c’est la couleur dans laquelle j’ai trouvé le plus de ressources, mais dans l’absolu cela n’a pas d’importance. J’ai pris des matières assez différentes, pour que ma fille de 20 mois sente bien la différence.

Voici comment les réaliser:

Matériel:

  • 8 cadres aux bords plats et neutres (ici, ils sont blancs, mais ils auraient pu être en bois naturels ou noirs. Nous éviterons les couleurs flash pour éviter de détourner l’attention). J’ai pris les miens chez notre ami suédois. Les verres seront à enlever.
  • Des matières à découper. J’ai pris: un tapis de bain, un set de table, une serviette éponge, un plaid polaire, un tapis d’entrée bi-matière (rugueux et lisse), une planche de papier-gomme et un chemin de table avec de fines rayures.

Réalisation:

  • Déballer le cadre
  • Utiliser le verre comme mesure pour découper la matière à l’aide d’une paire de ciseaux
  • Coller la matière sur le fond du cadre
  • Refermer, sans le verre bien évidemment

Invitation:

  • Mettre les cadres dans l’environnement de votre enfant et le laisser découvrir
  • Lui proposer d’enlever les chaussures et de marcher dessus

Cela s’est fait très naturellement chez Noisette. Elle a sauté dessus de suite et a pris soin de tous les toucher l’un après l’autre. Elle a adoré marcher sur les cadres, et je lui ai même fait un chemin sensoriel avec les cadres.

Je vous conseille de ranger vos cadres dans un panier à disposition des enfants, pour qu’ils puissent les manipuler librement.

Ici, c’est une franche réussite, j’espère que cela plaira à vos enfants!

Positivement,

Victoria