Dans le cadre du carnaval d’articles autour du jeu (voir le programme ici), j’ai rencontré Fabienne, de la librairie arlonaise Du Tiers et du Quart. C’est un de mes endroits préférés de la région pour trouver livres et jeux extraordinaires pour les enfants. Je lui ai demandé ses meilleurs conseils pour vous aider à choisir les jeux de vos enfants (petits-enfants, élèves…) et pour mieux jouer avec eux. Rencontre.

Victoria: Que représente le jeu selon vous ?
Fabienne:
Pour moi, le jeu est le moyen d’apprentissage privilégié prévu par la Nature pour nous. Le jeu nous permet de découvrir, de tester, d’oser, de vivre en relation, … Jouer, c’est à la fois sans conséquence (puisque c’est « pour de faux ») et très sérieux.
Un enfant qui joue s’implique pleinement, à 100%. Il en est de même pour l’adulte dès le moment où il joue le jeu. Nous pouvons faire du jeu l’un des piliers de notre vie familiale car celui-ci amène à la bienveillance, à l’attention, à la concentration. Il permet aussi, le temps du jeu, d’avoir une relation d’égal à égal avec nos enfants. Les jeux de société notamment permettent vraiment les changements de rôle, notamment avec les ados. Et il n’est pas nécessaire de se forcer pour se mettre à leur niveau. Il est important de rester vrai et donc indispensable de trouver un jeu qui plait à la fois à l’enfant et à son parent, et il y en des tas…

Victoria: Quels conseils donner aux parents pour choisir un jeu, ou pour jouer?
Fabienne: A l’heure où les enfants sont en contact, dès leur plus jeune âge avec le monde virtuel, via les tablettes et autres smartphones, il me semble essentiel et indispensable de proposer aussi aux enfants des jeux qui privilégient la manipulation. Et les laisser découvrir à leur rythme. Par exemple, à 3 ans, un enfant sera ravi d’un circuit de train avec un véhicule qu’il peut pousser lui-même, travaillant ainsi inconsciemment des compétences utiles à l’écriture, pas besoin de locomotive qui avance toute seule à cet âge. Si on brule les étapes, on déconnecte nos enfants de la réalité et on zappe des points-clés de leur développement.
A mon sens, pour bien choisir un jeu la question à se poser, et qui guide le choix des jeux proposés chez du tiers et du quart, est : «Ce jeu est-il durable ?». A prendre dans tous les sens du terme.
Je m’explique :
Tout d’abord, sur le plan des matériaux, est-ce que je propose à mon enfant un jeu qui est beau, solide, dans des matières à empreinte écologique limitée ? Dans la mesure du possible, on peut privilégier, le bois, le tissu, le carton, …
Il est important aussi de choisir des jeux qui résistent et ne risquent pas de se retrouver rapidement à la poubelle. Voire même des jeux qui peuvent se transmettre et traverser les générations.
Un jeu durable est aussi un jeu avec lequel l’enfant jouera longtemps. Pas nécessairement tout le temps, pas nécessairement de la même manière mais à des âges différents. Un enfant de 2 ans peut jouer à la poupée, un enfant de 5 ans aussi mais ils n’y joueront probablement pas de la même manière. Pour maintenir l’intérêt, il peut être opportun de ranger certains jouets que l’enfant ne regarde plus pour les ressortir plus tard ou encore de rajouter un élément qui relance le jeu. Par exemple, si vous offrez un beau vêtement pour la poupée qui était un peu délaissée, elle pourra reprendre vie.
Enfin, pour qu’un jeu soit durable, il faut qu’il corresponde aux intérêts de l’enfant. Et pour ça, encore plus que lui demander ce qu’il voudrait pour Noël ou pour son anniversaire, il est important de l’observer, voir avec quoi il joue vraiment. Vous connaissez votre enfant comme personne, vous pouvez savoir ce qui lui plaira.
Un dernier conseil, jouez le jeu, soyez vrai. Certains parents aiment inventer des histoires avec leurs enfants, d’autres préfèrent les jeux de société, … Faites ce qui vous plait, prenez le temps de jouer et amusez-vous. Le jeu n’existe que par ce qu’on en fait.

Victoria: Quels sont vos jeux préférés, et pourquoi ?
Fabienne: Les plaquettes de construction Kapla restent un incontournable. C’est à la fois un jeu hyper simple et qui offre d’infinies possibilités. Et ça marche de 3 à 12 ans et même plus !
En jeux de société, j’aime beaucoup Nom d’un renard qui est sorti cette année et qui a vraiment beaucoup de succès. C’est un chouette jeu coopératif dans lequel on essaye ensemble de trouver des indices qu’on va placer sur le petit boitier magique, et par déduction on va démasquer le voleur. A découvrir à partir de 5 ans.
Et pour les plus grands, Cartagena qui vient d’être à nouveau réédité reste une valeur sûre. C’est un jeu de parcours tout simple mais toujours très efficace. On avance sur un chemin pour rejoindre la barque. On joue des cartes pour avancer et on recule pour en récupérer. Un très chouette jeu familial à partir de 8 ans, mais qui conviendra aussi parfaitement aux ados et aux adultes.
Pas facile de n’en citer que quelques-uns alors qu’il y a tellement de bons jeux!

Pour en savoir plus, n’hésitez pas à pousser la porte de la boutique du tiers et du quart, 153 rue de Neufchâteau à B-6700 ARLON, vous serez bien accueillis !