Il y a 3 ans, au détour de mes recherches sur les différentes approches éducatives, j’ai rencontré l’éducation démocratique. 

J’étais tombée sur une conférence TEDX de Ramin Faranghi. (Quelques ressources en fin d’interview)

De fil en aiguille, j’ai découvert le modèle Sudbury. 

J’ai trouvé ça… passionnant. 

Juste. 

Ethique. 

Et forcément, cette approche a enrichi ma relation aux enfants. 

Il y a 2 ans, j’ai rencontré Romain Gauthier dans le cadre d’une conférence. 

Il fait partie des co-fondateurs de l’école démocratique de l’Orneau, à Gembloux (Belgique). 

J’ai beaucoup aimé sa présence, sa réflexion.

En septembre 2019 est né ALTERNOVA, le centre d’apprentissages libres que nous avons créé pour accompagner un petit groupe d’enfants dans le respect de qui ils sont. 

L’éducation démocratique y a largement sa place. 

C’est même la base de notre approche. 

Quand j’ai réfléchi à ce carnaval, intégrer l’éducation démocratique était une évidence. 

Romain a gentiment accepté de nous révéler les fondamentaux de l’éducation démocratique.  

Voici donc comment, lui et de plus en plus de personnes, repensent l’éducation au quotidien. 

 

Victoria: Pour nos lecteurs qui ne sauraient pas ce qu’est une école démocratique, pourriez-vous en expliquer le fondement et le fonctionnement ? 
Romain: L’Ecole démocratique de l’Orneau (EDO) accueille, depuis trois ans, des jeunes de 3 à 18 ans, sans classe d’âge, suivant une pédagogie basée sur la confiance et l’autonomie, le respect des rythmes individuels, les auto-apprentissages, le respect de la biodiversité et la co-gestion démocratique de l’école par les enfants, l’équipe pédagogique et l’asbl.
Le projet a été impulsé par le besoin de familles de créer un lieu d’apprentissage rassemblant “un village pour élever leurs enfants” : s’épanouir dans un milieu de vie multi-âges et intergénérationnel, en privilégiant les apprentissages naturels et autodirigés, avec la possible de prendre part aux décisions du groupe de manière démocratique. En Septembre 2016, l’École démocratique de l’Orneau commence à accueillir des enfants de 3 à 18 ans à Gembloux. Trois ans plus tard, ce premier pôle de l’Ecolieu rassemble 50 enfants, 5,5 ETP salariés et une trentaine de membres actifs. En juin 2019, l’école déménage ses activités sur un nouveau terrain et dans de nouveaux bâtiments à Ferooz (Gembloux). Ce nouvel espace permet de faire évoluer le projet en “Écolieu de l’Orneau” ; augmentation de la capacité d’accueil d’enfants, diversification des possibilités pédagogiques, développement de nouveaux pôles d’activités autonomes et interconnectés. Le tout pour créer un écosystème résilient et durable, pilote pour la société belge. 
Notre vision: Une société dans laquelle le parcours de vie permet à chacun de réaliser son plein potentiel au service du vivre ensemble. 
Notre mission: Contribuer, par la mise en place d’innovations éducatives, socio-économiques et écologique, par la formation, la recherche, la sensibilisation et l’incidence politique, à une transition vers de nouveaux modèles sociétaux et humains en Belgique. 

Victoria: Comment en êtes-vous arrivé, à titre personnel, à rencontrer ce type d’éducation et fonder une école démocratique ? 
Romain: 
Je suis diplômé en sciences politiques et en entrepreneuriat social. J’ai débuté en travaillant pour l’organisation à but non lucratif internationale Ashoka qui favorise l’émergence d’innovations sociales à grande échelle ainsi que pour des entrepreneurs sociaux en France, au Cambodge et au Québec. Là, j’ai pu participer au développement de l’association québécoise – la fondation du Dr Julien – dont la mission est de permettre à chaque enfant issu d’un milieu vulnérable de développer son plein potentiel et son bien-être, dans le respect de la Convention relative aux droits de l’enfant. 
Puis je me suis engagé auprès des adolescents pour une éducation qui prend en compte la globalité de leur être et j’ai accompagné le projet Green Teens, un film libre et indépendant qui explore l’éducation engagée à l’autre bout du monde. A la suite de cette expérience, j’ai rejoint le démarrage de l’école démocratique de l’Orneau à Gembloux en septembre 2016 afin de participer au développement d’autres approches éducatives pour les enfants en Europe.   

Victoria: L’éducation démocratique nous demande de changer notre regard sur l’enfant et de repenser notre mission et notre rôle auprès de lui. De l’adulte supérieur, le maître qui sait face à l’enfant qui ne sait pas, l’adulte à qui incombe la tâche de garder l’enfant dans le « droit chemin » et de contrôler qu’il évolue correctement, nous devenons des facilitateurs d’apprentissages, membre à part égal d’une société en miniature. Pourriez-vous nous expliquer en quoi consiste le rôle de l’adulte facilitateur et comment vous facilitez les apprentissages au quotidien ? 
Romain: 
Chaque enfant est accompagné à son rythme, dans sa motivation et son enthousiasme à réaliser pleinement ses talents, avec l’aide du collectif : des jeunes mélangés de 3 à 18 ans et des personnes ressources passionnées. Chaque jeune a un adulte référent (parrain) avec qui il va pouvoir créer une relation de mentorat/tutorat sur le long terme. Chaque adulte présent dans sa posture s’engage à veiller à la sécurité (affective et physique) de tous, à avoir une attitude d’ouverture et de non jugement afin d’observer au mieux ce qu’il se passe  et comment entrer en inter-relation en conséquence. Enfin, chaque adulte s’engage à déposer ses questionnements, et si besoin, les tensions ressenties afin d’avancer ensemble en coopération.
Pour ce faire, des outils collaboratifs soutiennent la démocratie, la responsabilisation, la gestion des conflits et l’auto-gestion individuelle : les conseils d’école, les cercles de travail et de gouvernance, les cercles de médiation et les outils de gestion des conflits. Chaque enfant et adulte a un pouvoir de décision, quel que soit son âge.

Victoria: Pour nos lecteurs parents ou professionnels de l’éducation qui auraient envie de cheminer vers les valeurs de l’éducation démocratique, quels seraient vos plus précieux conseils, vos remarques, vos réflexions ?
Romain: 
Pour cheminer vers les valeurs de l’éducation démocratique, reconnectez-vous aux jeux libres, à la joie des choses simples, à l’émerveillement des enfants, à la coopération en groupe et à l’esprit d’une communauté, d’un groupe d’adultes et d’enfants qui font ensemble société.  

 

Quelques photos de l’école démocratique de l’Orneau

En savoir plus sur l’Ecolieu de l’Orneau: 

L’Écolieu de l’Orneau souhaite accueillir et regrouper diverses activités, qui seront interconnectées, pionnières pour certaines dans leurs domaines et qui bénéficieront de la solidarité et de la force du collectif. Ces différents pôles d’activités s’articulent comme suit : 

  • Maison et écurie de l’école démocratique : où se côtoient, enfants (3 à 18 ans) et adultes pour déployer leur plein potentiel.
  • Maison des coworkers et des cohabitants : où collaborent des entrepreneurs qui initient des alternatives économiques. Et où vivent les Gardiens du lieu qui énergisent des activités s’y déroulant.
  • Atelier des artisans : où la matière se transforme pour devenir artisanat et produits alimentaires locaux.
  • Champs des maraîchers et verger : où se cultive de l’alimentation saine, éthique et respectueuse de la nature.
  • Pré des animaux : où vivent et s’alimentent les animaux du lieu. 
  • Village des cabanes : où les enfants peuvent aller jouer et construire des espaces en bois
  • Espace guinguette : où l’on se retrouve, sociabilise, lance des projets et célèbre ensemble. 
  • Zone forêt – Bois de l’Orneau : où de la préservation et des innovations forestières se mélangent. 

L’Écolieu de l’Orneau conçoit son écosystème de manière holistique et permaculturelle en cherchant à minimiser son empreinte écologique, à réduire sa consommation et à gérer de manière intégrée ses ressources. 

L’Écolieu de l’Orneau devient une vitrine de nouvelles solutions pour la société belge, tant dans le secteur éducatif, socio-économique, écologique, etc., générant des revenus et créant de l’emploi local. Il permet aussi de créer du lien social local et de fédérer autour de bien commun et d’intérêt général. Il modélise des exemples concrets d’initiatives pour une société respectueuse de l’homme et de l’environnement. Ces solutions sont déjà essaimés dans d’autres localités en Belgique – Beauraing, Mons, Ath, Ottignies, la Hulpe.

 

Le clip de l’école démocratique de l’Orneau

 

Vidéo du TEDx de Romain Gauthier

 

Autres vidéos inspirantes

 

 

 

Comment repenser l’éducation à l’école? 

Si vous aussi vous souhaitez révolutionner votre pratique en tant qu’enseignant, je vous conseille les formations suivantes: