La Bibliothèque de Habay-la-Neuve (en Belgique) et sa Pédagothèque* ont répondu à l’appel à projets « Générations solidaires » lancé par la Fondation Roi Baudouin en proposant d’installer une CaraBane au cœur du Parc du Châtelet à Habay-la-Neuve.

*section spécialisée qui rassemblent des ressources éducatives sensibles et innovantes pour les familles et les pros de l’enfance.

Morgane en est la coordinatrice d’actions culturelles. Je l’ai rencontrée il y a quelques années, et nous avons eu l’occasion de discuter maintes et maintes fois lors des formations qu’elle suivait avec moi. Nous avons toutes les deux des passions similaires: la bienveillance, les pédagogies alternatives… La Mud Kitchen (si vous souhaitez lire ou relire mon article à ce sujet, c’est par ici) et la CaraBane en font partie. 

Lorsque j’ai vu passer l’appel à projet sur son mur ce matin, je me suis dit qu’il fallait absolument que je vous en parle (du projet, mais aussi de la CaraBane). Je rêve d’installer une CaraBane dans mon jardin, et je le ferai probablement… 

J’ai donc voulu lui poser quelques questions pour vous faire découvrir la fameuse CaraBane! 

Victoria: Morgane, explique-nous ce projet ?
Morgane: L’été, la Bibliothèque de Habay sort de ses murs et profite des ABéros (les apéritifs villageois festifs et culturels organisés par le Centre culturel) pour s’installer en plein cœur du Parc du Châtelet avec sa Cabane-à-Histoires et à Jeux faite d’une tonnelle décorée de tissus, tapis, coussins et fanions. Nous aimons retrouver nos petits et grands lecteurs dans un tout autre contexte… en plein air qui plus est ! Et aussi, rencontrer de nouveaux publics.
Grâce à l’appel à projets « Générations solidaires » lancé par la Fondation Roi Baudouin, nous espérons pérenniser et développer cette initiative en proposant une CaraBane-à-Histoires et à Jeux !

Victoria: Pourquoi une CaraBane ?
Morgane: L’ambiance des ABéros est particulière ; le Parc du Châtelet avec ses arbres et ses étangs est magnifique et le collectif artistique qui se charge de la scénographie des ABéros lui confère un air vintage de garden party en travaillant exclusivement avec de la récup’. C’est dépaysant, on se croirait en vacances et le temps semble s’écouler lentement 😊Nous pensons qu’une vieille caravane s’inscrirait merveilleusement bien dans ce contexte. Transformée en CaraBane-à-Histoires et à Jeux, elle serait remplie de livres en tous genres, de jeux de construction en bois (KAPLA, Grimm’s, etc.), de loose-parts et elle serait associée à une « mud kitchen » (comme celles dont vous parliez dans un article…). Nous l’imaginons comme un refuge tranquille qui invite à la rêverie, au jeu libre, à la lecture.

Victoria: Comment créer une CaraBane soi-même ? Est-ce possible ?
Morgane: C’est possible, bien sûr. Il faut surtout trouver une caravane fatiguée prête à renoncer aux autoroutes européennes pour s’aventurer sur les chemins de nos imaginaires 😉 En fonction de son état, les prix diffèrent, les travaux aussi. Certaines, abandonnées depuis de longues années dans des campings de la région, sont à donner.

Victoria: Un dernier mot ?
Morgane: Oui ! J’invite tous les amis d’Enfance Positive à voter (ici) pour ce projet et à le diffuser un maximum afin qu’il puisse voir le jour 😊 Grand MERCI à tous !  

Quelques idées pour créer votre propre CaraBane! 

Pour faire d’une vieille caravane une CaraBane à histoires et à jeux, il y a mille et une possibilités! Voici quelques pistes de réflexion:

  • Le lieu devrait être cocoon, douillet, agréable, confortable… N’hésitez pas à y entasser quelques matelas, des coussins, des plaids, des voiles de lit et autres moustiquaires. 
  • Une lampe solaire pour les jeux et lectures de fin de journée aidera les enfants à y voir clair sans risquer de se brûler ou de créer un incendie. 
  • Une petite sélection de livres, à lire et découvrir lové dans la CaraBane. 
  • Quelques jeux: kaplas, poupées… en fonction de ce qu’aime votre enfant.

Si l’un ou l’autre d’entre vous crée sa CaraBane, je serais SUPER heureuse d’avoir vos photos!!!! 🙂 🙂 🙂 

« Je vous souhaite des rêves à n’en plus finir », comme disait Brel. Et si c’était des rêves en CaraBane?