Dernièrement, je vous proposais un article qui disait STOP aux bricolages (à lire ou relire ici). Dans les astuces que je vous donnais pour remplacer les bricolages habituels, je vous parlais de l’étagère créative. L’objectif ici est donc de vous décrire le principe de cet outil et de vous donner des conseils pour l’installer chez vous.

 

Une étagère créative, késako?

En passionnée d’art et d’éducation créatrice, j’ai longtemps cherché comment proposer des activités créatives et manuelles suffisamment libres aux enfants. C’est-à-dire non dirigées, à disposition, en manipulation libre. 
Je me suis inspirée des « plateaux », issus de la pédagogie Montessori et plus particulièrement de la vie pratique.

Le principe des activités de vie pratique est assez simple: mettre tout ce dont l’enfant a besoin pour réaliser son activité sur un plateau, que l’enfant apporte avec lui à table. Lorsqu’il a fini sa manipulation, il range tout simplement à l’étagère.
Il suffit ainsi de remplacer le matériel de vie pratique par du matériel créatif (je vous donne quelques idées ci-dessous), et le tour est joué! 

Ces plateaux, en les disposant ensemble, créent notre étagère créative. 

Les principes sont les mêmes que pour tout matériel Montessori: l’enfant prend le plateau qu’il souhaite, le manipule comme il le souhaite dans la limite du respect du matériel et des autres, le range une fois qu’il a fini. 

 

Quoi mettre sur les plateaux? 

Tout d’abord, je vous propose de disposer quelques trieurs à papiers dans un coin de votre étagère. Vous pourrez alors mettre à disposition: des feuilles blanches, des feuilles de couleurs, des feuilles épaisses… et éventuellement quelques coloriages (mais plusieurs, pour offrir du choix) si VRAIMENT les enfants aiment ça. 

Je vous invite aussi à disposer un bac avec des feuilles à déchirer, et un autre contenant des petits bouts déchirés par les enfants. 

Ce qui est également important, c’est de proposer aux enfants du matériel de bonne, voire très bonne, qualité. Je vois régulièrement du matériel bas de gamme être choisi, car ce n’est « que » pour des enfants. Le souci avec ce matériel de moins bonne qualité, c’est qu’il fonctionne moins bien, s’abîme plus vite, et n’aide pas l’enfant à respecter son environnement. Ainsi, je vous invite vraiment à choisir du beau matériel, pourquoi pas aller le choisir et l’acheter avec lui. 

Voici 10 idées pour vos plateaux: 

  • Déchirer 
    Matériel: une petite corbeille.
    L’enfant va chercher du papier dans le bac contenant les feuilles à déchirer, puis déchire comme il le souhaite. (Cela ne lui donnera pas de mauvaises habitudes, au contraire, c’est très efficace lorsque les enfants déchirent les livres. Déchirer est une expérience sensorielle que les enfants adorent, et si vous leur proposez un espace où c’est autorisé, ils auront moins tendance à le faire avec les livres).

  • Couper
    Matériel: des ciseaux cranteurs
    L’enfant va chercher une feuille dans le trieur et réalise ses découpes. 
  • Coller
    Matériel: un pot (pas de vis) contenant de la colle blanche, un pinceau, une petite corbeille.
    L’enfant va chercher des morceaux de papier déchiré dans le bac à papiers déchirés (les met dans sa corbeille), ainsi qu’une feuille de son choix dans le trieur. 

  • Modeler
    Matériel: au choix, et en changeant de temps en temps, de la pâte à modeler, de l’argile, de la cire à modeler… Ces trois pâtes n’ayant pas la même densité, changer apporte un intérêt au niveau de la musculation de la main et de la force à utiliser. 
    Cette activité est top lorsque vous avez des enfants régulièrement ou facilement nerveux (c’est d’ailleurs utilisé en art thérapie pour apporter de l’apaisement)
    Mon petit conseil: n’introduisez pas trop vite des outils tels que des couteaux, rouleaux… car ils limitent le modelage et le pétrissage des pâtes. 

  • Peindre
    Matériel: une boîte de peinture solide, deux pinceaux de taille différente, un verre.
    L’enfant va chercher la feuille de son choix dans le trieur et met de l’eau dans son verre. 
    Par la suite, vous pourrez introduire les petits pots de gouache liquide. Dans ce cas, je vous propose de ne mettre que les trois couleurs primaires (rouge, jaune, bleu) et éventuellement du blanc. Il faudra dans ce cas ajouter une petite palette. 
  • Peindre avec des crayons aquarelles
    Matériel: une boîte de crayons aquarelle, un pinceau, un verre
    L’enfant va chercher la feuille de choix dans le trieur et met de l’eau dans son verre. 
    En passant son pinceau mouillé sur ses traits de crayons, l’enfant voit son dessin changer. Succès garanti. 
  • Dessiner
    Matériel: une boîte de crayons de couleurs (de préférence de forme triangulaire et de bonne qualité). 
    L’enfant va chercher la feuille de choix dans le trieur. 
  • Dessiner avec des pavés ou crayons de cire d’abeille
    Matériel: pavés de cire (idéalement de la marque Stockmar, ils sont d’excellente qualité) ou crayons, pour les enfants plus grands (à partir du moment où ils écrivent).
    L’enfant va chercher la feuille de son choix dans le trieur. 
  • Tracer à la craie
    Matériel: quelques craies dans une corbeille, une ardoise, une petite éponge. 
    L’enfant trace à l’aide de la craie, comme il le souhaite. 
  • Faire un pompon
    Matériel: un support à pompons, de la laine (ma technique est de prendre des pots à confiture, percer le couvercle avec une perceuse et insérer la pelote dedans, ainsi, plus d’emmêlage! Mais sinon, vous pouvez disposer vos pelotes dans un panier. L’enfant devrait avoir du choix en terme de couleurs). 

 

Bien sûr, il existe autant de possibilités que vous pourrez en imaginer. Le but d’une étagère créative c’est de s’adapter aux intérêts et aux passions des enfants. N’hésitez pas à changer son contenu régulièrement. L’enjeu de cet outil est donc plus dans la forme que prennent les activités: sur le COMMENT elles sont proposées aux enfants… parce que comme vous l’aurez remarqué, il n’y a rien d’extraordinairement « nouveau » dans mes propositions ci-dessus. Ce qui compte n’est pas tant l’activité en question que la manière dont elle est proposée aux enfants.

Au départ, il peut y avoir du cafouillage si l’enfant n’a pas l’habitude de ce type de fonctionnement. Vous pouvez tout simplement lui expliquer les règles, et les répéter bien évidemment. Progressivement, vous verrez de belles concentrations arriver. 

Naturellement, ici c’est l’expérience qui prime, pas le résultat. Peu importe que la production soit donc « jolie », l’objectif ici est que l’enfant s’amuse, sans que sa trace ne soit jugée, interprétée ou même commentée. 

Si vous souhaitez approfondir le sujet, avoir plein d’idées pour vos plateaux, mieux concevoir votre espace artistiques, je vous propose de nous joindre pour la formation Art et Montessori

A vos plateaux!

Vous pouvez aussi proposer un « art corner » à la Reggio (source de la photo: play based classroom): disposer des paires de ciseaux, des bâtons de colle, des crayons, des pavés de cire…. le tout, à disposition des enfants. 

Les Loose Parts peuvent également très bien s’intégrer dans votre étagère créative. J’ai écris plusieurs articles à ce sujet, que vous trouverez dans la rubrique « Reggio« . 

Je vous en parle bientôt dans un article autour des provocations basée sur l’art. En attendant, vous pouvez lire mon article sur les provocations reggianes ici).