L’arrivée d’un bébé, ça chamboule, ça change une vie… Je vous confie aujourd’hui le témoignage de Marjory, éducatrice de jeunes enfants, qui a accueilli son petit garçon il y a maintenant un an. Retour sur une tornade d’amour, qui inaugure en plus une nouvelle rubrique du blog, la Chronique d’une éducatrice devenue maman!

Voilà trois jours que tu es né, tu franchis la porte de ta maison enveloppé dans la sécurité conférée par les bras de Maman. Nous faisons les présentations avec notre chat qui vient se frotter à nos jambes et dont le miaulement est interprété de la manière suivante « Qu’est-ce qui vaut que je sois restée seule pendant trois jours ? ». Nous te présentons alors et expliquons que tu fais dorénavant partie de notre famille.

Nous t’installons confortablement dans ton Doomo, t’observons inlassablement. Tu t’endors enveloppé dans la couverture tricotée par maman. Nous en profitons alors pour partir nous mettre à l’aise en te laissant là, seul… Une fois à l’étage, nous nous regardons, ton Papa et moi et nous disons « Mais enfin ça ne va pas non ! Nous laissons notre petit bébé tout seul en bas… » Et voilà que la place de chacun commence à se matérialiser : nous ne sommes plus deux adultes qui doivent s’autogérer et qui n’ont à rendre de compte à personne si ce n’est qu’à eux-mêmes. Non, maintenant nous avons la responsabilité de prendre soin de toi, de t’accompagner dans ton chemin de vie. Ton arrivée nous confère un statut de Papa et de Maman…

C’est alors que très rapidement et encore aujourd’hui résonne dans ma mémoire ce conseil prodigué par une collègue « Savourez ces moments à deux, profitez pleinement l’un de l’autre ; parce qu’après ça ne sera plus pareil, ce sera différent ». Sur le moment je me souviens me dire « M’enfin que me conseille-t-elle là ? Bien sûr que l’on va profiter l’un de l’autre et puis la naissance de notre bébé n’ajoutera que du bonheur à notre vie de couple »… Ah la naïveté de l’inconnu !!! Je mesure à présent toute la profondeur de son conseil. Tout est devenu question d’organisation aujourd’hui et nous sommes « contents » d’entrevoir une fenêtre de deux petites heures pour partager un temps ensemble autour d’un jeu de société ou plus légèrement devant un film ; si nous ne sommes pas trop fatigués et que c’est plutôt notre lit qui nous appelle ! C’est sans compter les moments que nous ne partageons plus parce qu’impossible à mettre en œuvre, parce que nos familles sont trop éloignées pour prendre le relais, parce qu’il nous est impossible de confier notre tout-petit à de parfaits inconnus… Ce n’est qu’une question de temps me direz-vous ? Et je vous crois sans l’once d’un doute. Il n’en reste pas moins que par moment la nostalgie de la vie insouciante à deux est prégnante.

Alors oui l’arrivée d’un tout petit modifie les rôles et statuts de chacun dans une famille, met à l’épreuve le quotidien, questionne les liens dans le couple, … Bref chamboule une vie ! Et tant de questions, de craintes de mal faire, de remise en cause qui s’évanouissent quand notre petit homme nous regarde intensément et profondément comme pour nous assurer « Papa, Maman, n’ayez crainte, nous allons grandir de nos tâtonnements, de nos erreurs et de nos bonheurs ensemble ».

Marjory