Toujours dans la série des astuces et secrets pour avoir des présentations qui cartonnent, je réponds aujourd’hui à une question qui m’a été posée dans la semaine où j’ai envoyé cet email de formation:

Quoi faire et comment agir lorsque l’enfant ne reproduit pas mes gestes ?

Lorsque l’enfant ne fait pas comme moi. En somme.

La bonne nouvelle du jour : c’est NORMAL que l’enfant ne reproduise pas vos gestes.

C’est même BON SIGNE.

Ça veut dire que vous avez visé juste au niveau du timing.

Une présentation a pour objectif de transmettre une compétence, à l’enfant qui ne l’a pas encore acquise.

Si vous présentez un matériel que l’enfant connaît déjà, cela n’aurait aucun intérêt pour lui.

Donc l’enfant qui reçoit la présentation a pour objectif d’apprendre quelque chose de nouveau.

D’ailleurs, c’est ce que je dis en introduction de la présentation : « je vais te montrer quelque chose de nouveau ».

Si c’est nouveau, si l’enfant n’a pas encore acquis la compétence, c’est donc normal que l’enfant ne reproduise pas vos gestes tels que vous les avez réalisés.

Il lui faudra du temps et de l’entraînement pour qu’il intègre les gestes.

Beaucoup de répétitions.

C’est d’ailleurs une caractéristique du matériel Montessori : il a été créé pour favoriser cette répétition.

Parce que l’enfant n’apprendra pas mieux en vous voyant faire plusieurs fois.

D’ailleurs, la présentation ne se fera qu’une seule fois.

Une seule et unique fois.

Nous ne referons donc pas la même présentation plusieurs fois.

Si un enfant ne se souvient plus d’un détail, il pourra demander à ses pairs.

Ou éventuellement à nous.

Dans ce cas, nous ne donnerons que l’élément manquant.

Nous ne referons pas de présentation complète.

L’objectif est simple : que l’enfant continue de considérer le temps de la présentation comme un moment sacré.

Et surtout, ce n’est pas parce que vous montrerez une présentation plusieurs fois que l’enfant apprendra mieux ou plus vite.

Ce qui permet d’intégrer une compétence, c’est l’action.

La présentation permet « juste » une programmation positive de ses neurones miroirs.

Les neurones miroirs sont connus en neurosciences pour être des neurones particuliers, des neurones moteurs, qui s’activent lorsque nous voyons quelqu’un faire quelque chose, lorsque nous faisons quelque chose ou lorsque nous nous imaginons en train de faire quelque chose. (tout savoir sur les neurones miroirs ici).

La présentation agit donc comme une programmation dans le cerveau.

C’est super important pour la suite.

Mais ça ne suffit pas.

Il y aura donc toute une période durant laquelle l’enfant va s’entrainer pour perfectionner son mouvement.

L’autre raison pour laquelle l’enfant n’a pas à reproduire vos gestes, c’est que l’écologie du mouvement dont je vous parlais en début de semaine, a pour objectif que l’enfant absorbe tous les détails.

Pas qu’il reproduise tous les détails.

Au final, ce que l’on cherche, c’est que l’enfant atteigne l’objectif du matériel.

Peu importe s’il ne fait pas exactement la même chose que nous.

A la question donc : que faire si l’enfant ne reproduit pas les mêmes gestes que nous ?  La réponse est donc : rien.

Ou plutôt : patienter.

Observer.

Eventuellement adapter en proposant d’autres activités, complémentaires, pour que la compétence s’intègre.

Je vous en parle dans la formation Montessori 3-6 ans.

Il ne faut pas oublier non plus que l’enfant manipulera le matériel comme « il le sent ». 

S’il est libre de le faire. 

Un peu comme sur la photo. 

Tant que l’enfant ne se met pas en danger, ne dérange pas les autres et n’abîme pas le matériel « volontairement », je vous conseille de ne pas intervenir. 

Et donc de ne pas reprendre pas l’enfant.

Pourquoi ?

Je vous en parle la prochaine fois !

Devenez éducateur Montessori 3-6 ans

Enfance Positive vous propose plusieurs possibilités pour atteindre votre objectif et développer de manière sérieuse vos connaissances sur l’enfant ainsi que vos compétences en présentation de matériel Montessori: