Ne parlez jamais d’un « jeu Montessori »… ça n’existe pas !

 
(D’ailleurs c’est une des façons de reconnaître les « arnaques » à la pédagogie Montessori)
 
Parlez plutôt de travail.
 
Dans un environnement Montessori, les enfants ne « jouent » donc pas.
Ils « travaillent » ou prennent un travail.
 
Même à 18 mois.
 
Et ça choque souvent…
 
Parce que beaucoup pensent qu’on en demande trop aux enfants, qu’on veut « rentabiliser » leur temps, qu’il y a une dimension élitiste…
 
En fait… c’est pas du tout du tout ça!!!
 
Il y a un gros malentendu par rapport à l’utilisation de ce mot.
 
Déjà à l’époque de Maria Montessori, le travail était opposé au jeu.
 
Le premier est vu comme quelque chose de valable, sérieux…
Alors que le second est, au mieux, considéré comme un passe-temps, ou une récompense.
 
Or, Maria Montessori voulait changer le regard porté sur l’enfant.
 
Elle voulait qu’on valorise son action. Qu’on prenne au sérieux ses intérêts, ses capacités. Qu’on le considère comme notre égal.
 
Le jeu n’est pas pris au sérieux?
 
Qu’à cela ne tienne, changeons donc de terme!
 
Et utilisons le terme habituellement utilisé pour désigner l’action de l’adulte.
 
Le travail.
 
En fait, le terme « travail » n’est là « que » pour ça.
 
Non pas changer ce que l’enfant FAIT… mais comment nous le VOYONS.
 
Comment nous le considérons.
 
Mais quiconque a déjà vécu avec des enfants dans une ambiance Montessori telle qu’elle a été pensée par Maria… sait…
 
Qu’en fait, l’enfant s’amuse.
 
Que ces travaux sont extrêmement ludiques.
 
Que ça devrait rester un plaisir.
 
(Et qu’il ne faut pas confondre la pédagogie avec ceux qui la pratiquent)
 
La pédagogie Montessori n’est donc en rien rigide, froide, stricte…
 
Si le matériel du curriculum n’est pas suffisant pour un enfant, pour développer une compétence, pour revoir certaines choses?
 
Qu’est-ce qui nous empêche d’aller piocher ailleurs?
 
Et qu’est-ce qui nous empêche de rajouter… des jeux?
 
J’en ai déjà parlé il y a quelques temps via plusieurs articles ici et
 
Et si ce sujet vous intéresse?
 
Cette semaine (et régulièrement), je partage par mail toutes les astuces pour mettre en place des jeux de manière efficace, c’est-à-dire au-delà du jeu libre (qui est une base essentielle de l’activité d’un enfant de tout âge), des jeux qui aident à mieux apprendre.
 
Pour recevoir ces mails (gratuits)? 
C’est par ici

 

Positivement,

Victoria