Il arrive parfois, voire souvent, qu’un enfant se lasse d’une activité, d’une matière, d’un travail, d’un apprentissage…

Même avec du matériel Montessori. 

Mais que pour autant, la notion n’est pas acquise… 

Et qu’il faudrait bien qu’il continue de travailler. 

Comment relancer l’intérêt d’un enfant, l’intéresser à des manipulations qu’il a déjà découvertes, des exercices qu’il a déjà faits…

Mais sans tomber dans la contrainte. 

Naturellement.

Parce qu’il est là tout le challenge. 

Imposer un exercice avec le système du bâton et de la carotte, finalement, c’est moins compliqué (encore que…). 

Mais c’est surtout que… au-delà que ça ne soit pas dans ma vision des choses et pas du tout dans la lignée de ce que je vous transmets chaque jour…

… C’est juste qu’il y a beaucoup plus efficace! 
(Et plus simple)

Parce qu’on sait tous qu’il n’y a rien de plus puissant que l’enthousiasme, que de vouloir profondément un truc pour s’y mettre à fond… et devenir bon dans ce domaine. 

Comment faire alors? 

Quelle solution pour relancer l’intérêt d’un enfant? 

Il y a 13 ans, j’ai trouvé une solution lors de l’un de mes stages dans une école Montessori.

Où j’ai découvert un matériel extraordinaire.
(Qui n’est pas un matériel Montessori mais qui se complète à merveille)

Que j’ai mis plusieurs années à réellement comprendre et cerner. 
(Même s’il paraît simple comme ça)

Et je dont je parle activement maintenant depuis quelques années pour le faire connaître. 
(Parce qu’il était presque inconnu en francophonie, alors que nos amis anglophones et germanophones l’utilisent depuis des décennies!)

Cette solution: les Loose Parts. 

Les connaissez-vous? 

Il s’agit d’un matériel issu d’une pédagogie totalement complémentaire à la pédagogie Montessori. 

L’approche Reggio. 
(Italienne, elle aussi!)

Les Loose Parts sont des collections de petits riens. 
Des bouchons de bouteille. 
Des glands. 
Des plumes. 
Des écrous. 
Des abaisse-langues. 

Ces petits riens sont placés dans des paniers. 
(Un peu comme le matériel Montessori est placé dans des plateaux ou des corbeilles)

Et classés en catégories particulières. 
(Comme Montessori aussi, où c’est très structuré)

Catégories qui répondent à des critères de matière et d’enrichissement sensoriel. 
(Tiens… encore une fois comme Montessori… quand je vous dis qu’il y a des points communs!).

D’ailleurs j’avais écrit un article sur le blog il y a deux ans sur le sujet, avec mon expérience sur Montessori et Reggio. 
Si vous voulez aller le lire, voir les photos que j’avais prise à l’époque dans l’école Montessori dans laquelle j’allais faire mon stage et l’impact que ça a sur les apprentissages, c’est par ici

Ce que je trouve absolument dingue avec les Loose Parts, c’est à quel point ils peuvent soutenir les apprentissages des enfants… 

… Parce qu’ils sont colorés, de différentes formes et matières… ce qui apporte une touche de manipulation ludique à vos activités qui permet de « détourner » l’attention de l’enfant sur l’amusement et lui faire oublier qu’il travaille (Reggio est une pédagogie du jeu!) 

Je vous laisse pour aujourd’hui un deuxième lien, avec pleins d’exemples pour vous aider à visualiser de quoi il s’agit. 

J’ai réalisé pour vous un carnet reprenant 10 utilisations de Loose Parts pour booster les apprentissages des enfants. 

Parce que dans une approche aussi « waouw » et visuelle, une image vaut mille mots… 

Télécharger ici votre album de Loose Parts, un petit livret que je vous mets à disposition gratuitement. 

Positvement,

Victoria